Google : les sites lents sur mobiles sont pénalisés

En quête d’une meilleure performance, Google continue d’améliorer son algorithme. Le moteur de recherche a dernièrement pénalisé les sites qui mettent trop de temps à se charger sur téléphone portable. C’est le moment de mettre au point une véritable stratégie mobile first.

De plus en plus d’internautes surfent sur mobile

Selon une étude de Médiatrie, la connexion sur mobile a commencé a prendre de l’ampleur depuis 2015. Cette année-là, près de 30,3 millions d’internautes sur les 42,2 millions qui se connectaient quotidiennement sur la Toile le font depuis un Smartphone. Tenant compte de ce changement dans les habitudes, Google a mis au point plusieurs mises à jour de son algorithme à travers une campagne mobile first. Le moteur de recherche impose certains critères pour déterminer les sites les plus performants vis-à-vis des utilisateurs qui se connectent depuis un téléphone portable ou une tablette. La firme de Mountain View a expliqué dans un article paru en début d’année 2018 que pour les mobinautes, attendre le chargement d’un site sur l’écran du téléphone constitue une expérience désagréable pour les usagers d’Internet.

La vitesse fait partie des critères requis pour mobile first

À partir de 2010, Google a établi qu’un site qui se charge en moins de 1,5 seconde se considère comme rapide. Au-delà de ce laps de temps, il entre dans la catégorie des adresses les moins performantes du point de vue mobile first. De ce fait, les pages qui se chargent le plus rapidement ont plus de chance apparaître en haut des résultats lors d’une recherche par mot clé. Ainsi, une vitesse de chargement rapide figure en tête critères du mobile friendly. Cela dit, la vélocité ne fait pas tout. D’autres paramètres, dont la pertinence des contenus et l’affichage du site, doivent être tenus en compte.

Les pénalités Google : pour mieux séduire la génération Z

Disposant du réseau mobile 4G, la génération Z impose davantage son souhait de « tout avoir tout de suite ». Le passage à la vitesse 5G d’ici quelque temps amplifiera ce dictat. Alors, pour espérer suivre le rythme, chaque éditeur doit penser en priorité aux mobinautes. Il devrait se pencher sur le design de son site. L’affichage sur le mobile doit être agréable en plus d’être rapide. Dans la même optique, il réfléchira à d’autres facettes de son site. Il a intérêt à trouver comment optimiser ses campagnes AdWords.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *